Face

 

In Memory of Us, la beauté du geste Stéphane Simon

France

13 MARS > 12 JUIN 2021 expocollectiveentrée libre
“Symbole et représentation de la posture contemporaine du corps”

In Memory of Us, la beauté du geste s’apparente à ces sculptures à taille humaine évoquant l’antiquité, symboles de la beauté et représentation des dieux et héros. À cette époque, leur posture est supposée être naturelle et quotidienne.
Mais ici, Stéphane Simon fusionne les époques, les savoirs-faire et les représentations.
Ces sculptures sont réalisées en stéréolithographie qui comme son nom l’évoque, fige un moment pour une mémoire collective à venir.
Elles deviennent symbole de notre société contemporaine, souvent nommée l’ère du numérique, en retranscrivant notre posture avec notre objet de prédilection quotidien : notre téléphone. Les postures sont alors celles de la prise de selfies, devenu une pratique, un langage universel.
Mais l’objet n’est pas présent, juste suggéré par la posture des mains et du corps qui met en valeur cette obsession contemporaine de la pratique du selfie.
« Quand on se prend en photo, on se crée un jumeau augmenté, amélioré, un idéal de soi qui ne nous quitte jamais. L’un est nécessairement plus fort que l’autre, et vient toujours en aide à celui qui a une défaillance », explique Stéphane Simon.

En plus de cette sculpture taille réelle, il nous propose une immersion grâce à un casque de réalité mixte et un travail de recherche autour de la colorisation de la sculpture antique. Une expérience sur-mesure, qu’Antoine Pollet, ingénieur au Charly Lab de l’IUT Nancy Charlemagne développe avec l’artiste.

Un voyage immersif au coeur des valeurs humanistes du début des Jeux Olympiques ouverts à tous.


Qui est Stéphane Simon ?


Artiste plasticien et designer français, Stéphane Simon développe et multiplie cette sculpture dans différentes postures pour représenter un ensemble de valeurs humanistes universelles qu’il présentera aux JO de 2024.
Un projet à découvrir et à soutenir sur :

https://www.2024inmemoryofus.com/





crédits photos : Stéphane Simon – Antoine Pollet – IUT Nancy Charlemagne

Database