Résidence participative

 

CHASSOL Indiamore

Festival Elektricity

Mardi 25 septembre 2012 Tarif unique 5€ 20h
Cette soirée sera placée sous le signe du “Retour de l’Inde”. En effet, les trois artistes accueillis ce mardi ont pour point commun d’avoir une histoire avec ce pays magique et troublant. Tous y sont allés récemment et en ont rapporté du savoir, des sons, des expériences et des émotions, que nous partagerons ensemble.
En partenariat avec la Cartonnerie & Césaré.


Indiamore de CHASSOL
C’était LA découverte inévitable de l’édition 2011 d’Elektricity. Chassol avait créé la surprise l’an passé en ouverture de la soirée consacrée à Yuksek à la Comédie de Reims. Sa création Nola Chérie avait ravi le public en faisant l’unanimité. Fidèle à son rôle de soutien aux artistes en devenir, Elektricity propose cette année à Chassol une véritable tribune pour présenter toutes les facettes d’un talent incroyable.

Christophe est parti dans le sud de l’Inde en juillet dernier et y a glané des images et des sons. Comme pour Nola Chérie l’an passé, il s’est employé à harmoniser le réel, à rendre mélodique ce qui ne l’était pas forcément. Son oreille absolue au service de la tendresse qu’il a pour tous les êtres croisés là-bas, Chassol livre avec Indiamore une nouvelle œuvre inclassable, un objet sensible, étonnant, et promet de nous arracher autant de larmes que de sourires. Accrochez-vous.

Noisindia d’ERYCK ABECASSIS

Lauréat du programme Hors les murs de l’Institut Français en 2011, le compositeur Eryck Abecassis part voyager deux mois et demi en Inde et au Bangladesh afin de préparer son projet de tragédie musicale sur les Shipbreakers. Il visite ainsi les plus grands ship recycling yards, réalise des interviews des ouvriers et des patrons, prend des images et enregistre les sons que produit cette incroyable activité humaine qui consiste à découper quasiment à la main cargos et porte-containers en fin de vie. Un work in progress pour le moins bouleversant. Il sera accompagné pour l’occasion par le guitariste Jean-Sébastien Mariage. 


Bass Holograms de FLOY KROUCHI

Floy Krouchi présente « Bass Holograms » (Basse + laptop). Inspirée du savoir de la musique indienne que lui a transmis Pandit Hindraj Divekar, maître de Rudra Veena, Floy krouchi développe une basse augmentée qui s’appuie sur l’électronique et les transformations en temps réel.
Dans le dénuement des fréquences basses et la lenteur des oscillations se joue un rapport au silence qui emmène au bout du son… inside time.

Extra Ball